Le ministre Fast annonce un appui financier aux associations d’entreprises canadiennes pour aider ces dernières à affronter avec succès la concurrence sur les marchés mondiaux

L’ouverture de nouveaux marchés et la création de nouveaux débouchés d’exportation constituent un volet important du plan du gouvernement Harper axé sur l’emploi, la croissance et la prospérité à long terme

Le 16 septembre 2013 - Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui, lors de son passage à l’usine de Linamar Corporation à Guelph, en Ontario, que 39 associations sectorielles se partageront cette année, dans le cadre du programme Opportunités mondiales pour les associations (OMA) du gouvernement du Canada, la somme de 3 millions de dollars pour créer de nouveaux débouchés en faveur des entreprises canadiennes sur les marchés du monde entier.

« Notre gouvernement s’est engagé à aider les travailleurs et les entreprises de secteurs clés de notre économie à étendre leurs activités et à réussir sur de nouveaux marchés étrangers, car nous savons que cela crée des emplois et favorise la croissance de l’économie et la prospérité à long terme des travailleurs canadiens ici au pays, a déclaré le ministre Fast. Les mesures annoncées aujourd’hui les aideront à réaliser cet objectif grâce aux investissements effectués dans toutes les régions du pays pour faciliter la mise en place d’outils et de programmes nouveaux qui viendront appuyer les entreprises canadiennes de calibre mondial à prospérer sur le marché mondial. »

Linamar, l’employeur le plus important de Guelph, est membre de l’Association des fabricants de pièces d’automobile (AFPA). Le gouvernement fédéral versera à l’AFPA un financement de contrepartie de 89 480 $ pour lui permettre de participer à des activités qui aideront les entreprises canadiennes à faire valoir leurs produits de qualité mondiale sur d’importants et dynamiques marchés, y compris l’Europe, l’Inde et les États-Unis. La Canadian Association of Moldmakers [Association canadienne des fabricants de moules] et l’Association canadienne de l’outillage et de l’usinage figurent aussi parmi les bénéficiaires de cet appui financier au sein de l’industrie automobile.

En 2012, les exportations de ce secteur ont augmenté de 8,6 milliards de dollars par rapport au chiffre de 61,9 milliards réalisé l’année précédente, soit une hausse de 16 p. 100. Ce secteur de l’automobile figure parmi les plus gros employeurs du Canada, comptant plus de 1 300 usines qui emploient au-delà de 115 000 travailleurs canadiens.

« L’apport financier versé par le gouvernement fédéral par l’intermédiaire du programme OMA et l’aide apportée sur le terrain par le Service des délégués commerciaux du Canada jouent un rôle crucial pour aider les entreprises du secteur des pièces d’automobile à avoir accès à de nouveaux débouchés à l’extérieur du Canada, a déclaré le président de l’AFPA, M. Steve Rodgers. Devant la forte reprise qui anime l’industrie automobile nord-américaine et les débouchés très prometteurs qui s’offrent en Europe, en Amérique du Sud et en Asie, nous mettons tout en œuvre pour aider les entreprises canadiennes à faire de bonnes affaires, ce qui favorise la création d’emplois et aide à créer de nouvelles sources de prospérité partout au Canada. »

« Notre industrie automobile de calibre mondial est un élément majeur de l’économie canadienne, et nous sommes fiers de son succès, a souligné le ministre Fast. C’est pourquoi nous continuerons de l’appuyer et d’appuyer d’autres secteurs clés en maintenant les impôts à des niveaux peu élevés, en diminuant la dette, en réduisant les obstacles bureaucratiques et en faisant la promotion du libre-échange et de l’innovation pour créer des emplois et favoriser la croissance ici au pays. »

Le programme OMA procure une aide financière à une foule de secteurs clés de l’économie canadienne, dont l’éducation, les services financiers, l’aérospatiale, l’infrastructure et les technologies de l’information et des communications. Le programme fournit des fonds de contrepartie pouvant s’élever jusqu’à 50 p. 100 des dépenses admissibles afin d’appuyer des initiatives d’associations nationales qui bénéficient à l’ensemble de l’industrie. La contribution maximale du programme OMA à une association est de 150 000 $ par année.

Pour en savoir plus, prière de consulter la page Opportunités mondiales pour les associations.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information – Programme Opportunités mondiales pour les associations 2013-2014 : contributions par secteur

Le programme Opportunités mondiales pour les associations (OMA) du gouvernement du Canada aide les associations nationales à développer de nouvelles activités commerciales ou à élargir la portée d’activités déjà en place. Cette année, le programme OMA procurera une aide financière pouvant s’élever jusqu’à 3 millions de dollars à 39 associations industrielles. En voici la liste :

Aérospatiale et défense : Association des industries aérospatiales du Canada (110 800 $), Association du transport aérien du Canada (38 125 $), Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (150 000 $).

Arts et culture : Canadian Association for the Advancement of Music and the Arts (21 349 $), Canadian Independent Music Association (138 825 $), Canadian Media Production Association (47 805 $).

Automobile : Association des fabricants de pièces d'automobile (89 480 $), Canadian Association of Moldmakers (38 275 $), Association canadienne de l'outillage et de l'usinage (22 490 $).

Éducation : Association des universités de la francophonie canadienne (67 849 $), Association des collèges communautaires du Canada (135 070 $), Association des universités et collèges du Canada (39 483 $), Canadian Accredited Independent Schools (54 864 $), Association canadienne des écoles publiques – International (41 507 $), Bureau canadien de l'éducation internationale (126 300 $), Université virtuelle canadienne (17 100 $), Langues Canada (62 929 $).

Exploitation minière : Association canadienne des exportateurs d'équipements et services miniers (114 910 $), Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (111 625 $).

Fabrication : Manufacturiers et Exportateurs du Canada (86 941 $), Groupe CTT (25 850 $).

Infrastructure, matériaux de construction et services connexes : Conseil du bâtiment durable du Canada (6 575 $), Association continentale pour l'automatisation des bâtiments (20 500 $), Designers d'intérieur du Canada (104 835 $), Mission Design (95 674 $), SmartGrid Canada (40 150 $).

Nucléaire : Organization of Canadian Nuclear Industries (142 125 $).

Sciences de la vie : BIOTECanada (40 450 $), Instruments médicaux Canada (77 430 $).

Technologies de l’information et des communications : Alliance canadienne pour les technologies avancées (109 750 $), Association canadienne de la technologie de l’information (57 850 $), Wavefront Wireless Commercialization Centre Society (110 073 $).

Technologies durables : Association canadienne de la bioénergie (134 845 $), Canadian Geothermal Energy Association (28 350 $), Association canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible (150 000 $), Marine Renewables Canada (88 925 $).

Tourisme : Association de l'industrie touristique du Canada (120 650 $).

Transports : Association canadienne des fournisseurs de chemins de fer (72 140 $), Société des systèmes de transports intelligents du Canada (97 000 $).