Le gouvernement Harper dépose un accord visant à élargir l’Accord de libre-échange Canada-Chili

Des liens plus étroits entre le Canada et le Chili contribueront à créer des emplois et à stimuler la croissance et la prospérité pour les entreprises et les travailleurs canadiens, affirme le ministre

Le 23 octobre 2012 – Le secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, pour l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et pour la porte d’entrée de l’Atlantique, M. Gerald Keddy, agissant au nom du ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a déposé aujourd’hui à la Chambre des communes un accord visant à actualiser et à élargir la portée de l’Accord de libre-échange Canada-Chili afin de consolider les liens commerciaux entre les deux pays. L’ajout d’un chapitre sur les services financiers est prévu pour harmoniser le contenu de l’accord avec celui d’autres accords de libre-échange conclus par le Canada. Les négociations visant à inclure des dispositions sur les services financiers dans l’Accord de libre-échange Canada-Chili se sont conclues en février 2012.

« L’économie est la grande priorité de notre gouvernement, c’est-à-dire la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme, a affirmé le ministre Fast. L’Accord de libre-échange Canada-Chili s’est avéré très profitable pour les entreprises et les travailleurs des deux pays puisque les échanges bilatéraux de marchandises ont plus que triplé depuis son entrée en vigueur, le 5 juillet 1997. Les modifications apportées à l’accord permettront de satisfaire aux normes élevées que recherche le gouvernement Harper dans ses négociations commerciales et donneront aux entreprises canadiennes un meilleur accès au marché chilien. »

Le premier ministre Stephen Harper et le président chilien Sebastián Piñera ont assisté à la signature de l’accord élargi le 16 avril 2012 à Santiago, au Chili, au cours de la deuxième visite officielle du premier ministre dans ce pays. Le nouveau chapitre sur les services financiers permettra aux fournisseurs de services financiers transfrontaliers et aux institutions financières réglementées de chaque pays d’avoir accès à ces marchés.

Conformément à la politique du gouvernement sur le dépôt des traités devant le Parlement, l’accord modifié est soumis à la Chambre des communes pour 21 jours de séance. Cette politique se veut un processus ouvert et transparent qui permet aux parlementaires de discuter et de débattre du contenu de l’accord.

Depuis 2006, le Canada a conclu de nouveaux accords de libre-échange avec neuf pays et a entrepris de renforcer ses liens en matière de commerce et d’investissement avec les marchés les plus vastes et les plus dynamiques du monde, en très forte croissance, comme l’Union européenne, l’Inde et le Japon.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada