Le Canada est l’un des meilleurs endroits où vivre au monde, selon l’indicateur du vivre mieux de l’OCDE

Le 28 mai 2013 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, s’est réjoui aujourd’hui d’apprendre que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avait confirmé que le Canada figurait au palmarès des meilleurs endroits où vivre au monde.

Parmi les 36 pays évalués (soit les 34 pays de l’OCDE, le Brésil et la Russie), le Canada se situe au troisième rang en fonction des 11 critères qui composent l’indicateur du vivre mieux de l’OCDE pour 2013, alors qu’il occupait la sixième position l’année dernière. L’indicateur de cette année a été diffusé avant la tenue de la réunion du Conseil des ministres de l'OCDE qui commence demain. Le ministre Fast assistera à cette rencontre, ainsi qu’à la réunion ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui aura lieu à Paris cette semaine.

« Les Canadiens savent qu’ils vivent dans un pays remarquable, a déclaré le ministre Fast. C’est la troisième année consécutive que l’OCDE confirme cette réalité pour le reste du monde. Notre gouvernement met l’accent sur la création d’emplois et la stimulation de la croissance au moyen de son Plan d’action économique et de ses mesures et réalisations dans le domaine commercial, contribuant ainsi à faire du Canada l’envie du reste du monde. »

Principaux résultats rattachés à l’indicateur de cette année

  • Les Canadiens sont plus satisfaits de leur vie que la moyenne des citoyens de l’OCDE : 82 p. 100 d’entre eux indiquent qu’ils vivent plus d’expériences positives au cours d’une journée moyenne.
  • Au Canada, le revenu moyen disponible ajusté net des ménages est de 28 194 dollars américains par année, soit plus que la moyenne de 23 047 dollars américains pour l’ensemble de l’OCDE.
  • Plus de 72 p. 100 des Canadiens de 15 à 64 ans ont un travail rémunéré, un chiffre plus élevé que le taux d’emploi moyen de 66 p. 100 de l’OCDE.
  • Les Canadiens travaillent 1 702 heures par année, soit moins que la majorité des résidents des autres pays de l’OCDE, qui travaillent en moyenne 1 776 heures.
  • Au Canada, 88 p. 100 des adultes de 25 à 64 ans ont un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent, soit un chiffre nettement plus élevé que la moyenne de l’OCDE de 74 p. 100; de plus, 90 p. 100 des femmes ont achevé leurs études secondaires.
  • Dans le cadre du Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves, le score moyen des étudiants canadiens en lecture, en mathématiques et en sciences est de 527, supérieur à la moyenne de 497 de l’OCDE. Le Canada est ainsi l’un des pays de l’OCDE qui se distinguent le plus au chapitre des compétences des élèves.
  • L’espérance de vie à la naissance s’établit à 81 ans au Canada, soit un an de plus que la moyenne de 80 ans pour l’OCDE.
  • Au Canada, la concentration de PM10 (fines particules atmosphériques polluantes qui peuvent pénétrer dans les poumons et les endommager) est de 16 microgrammes par mètre cube, un niveau nettement inférieur à la moyenne enregistrée pour l’OCDE, qui s’élève à 22 microgrammes par mètre cube.
  • Au Canada, 89 p. 100 des habitants se disent satisfaits de la qualité de leur eau, un taux de satisfaction supérieur à la moyenne de 84 p. 100 au sein de l’OCDE.
  • Dans l’ensemble, 94 p. 100 des Canadiens disent connaître quelqu’un sur qui compter en cas de besoin, contre une moyenne de 90 p. 100 pour l’OCDE.

L’indicateur du vivre mieux de l’OCDE a été conçu de façon à permettre aux citoyens de comparer 11 critères essentiels à leur bien-être. Cet indice du bien-être est beaucoup plus détaillé que les mesures habituelles qui reposent sur le produit intérieur brut. Les 11 critères considérés sont les suivants : logement, revenu, emploi, liens sociaux, enseignement, environnement, engagement civique, santé, satisfaction, sécurité, équilibre entre travail et vie privée. Depuis la création de l’indicateur, le Canada s’est classé au sommet, ou près du sommet, pour chacun de ces critères, en compagnie de l’Australie, du Danemark, des États-Unis, de la Norvège et de la Suède.

Pour en savoir plus au sujet des cotes attribuées au Canada selon l’indicateur du vivre mieux de l’OCDE, prière de consulter Canada : comment va la vie?

Pour obtenir plus d’information sur le voyage du ministre Fast, prière de consulter Le ministre Fast assiste aux réunions de l'OCDE et de l'OMC.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada