Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Chili

Relations bilatérales

Le Canada et le Chili entretiennent des relations solides se traduisant par des visites et des échanges fréquents de haut niveau. Depuis l’élection du président Gabriel Boric Font en décembre 2021, le premier ministre Justin Trudeau s’est entretenu avec le dirigeant chilien deux fois. Les deux dirigeants ont convenu de s’associer pour promouvoir la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité des sexes, la croissance économique inclusive et le droit international, ainsi que de continuer à faire progresser une action climatique ambitieuse.

Le Cadre de partenariat Canada-Chili, signé en 2007, s’appuie sur de multiples accords. Il a servi de feuille de route à l’élargissement et à l’approfondissement de la collaboration entre les deux pays dans divers secteurs prioritaires comme l’exploitation durable des minéraux et des métaux, les sciences et la technologie, la promotion des investissements, la mobilité des jeunes, l’éducation et les échanges. Au fil des ans, le cadre a été renouvelé et élargi pour inclure la coopération bilatérale dans les domaines de la gouvernance et de la transparence, ainsi que de la diversité et de l’inclusion sociale, avec un accent particulier sur les femmes et les peuples autochtones, la croissance économique, l’environnement, le changement climatique et la migration.

En tant que partenaires, le Canada et le Chili collaborent étroitement dans les tribunes régionales et multilatérales, dont les Nations Unies, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique, l’Organisation mondiale du commerce, l’Organisation des États américains et le processus du Sommet des Amériques. Les deux pays appuient aussi le commerce régional dans le contexte de l’Alliance du Pacifique, où le Canada a le statut d’observateur et candidate pour État associé.

Le Canada et le Chili entretiennent de solides relations bilatérales et une coopération technique en matière d’environnement, qui sont rendues possibles par leur Accord de coopération environnementale qui célèbre ses 25 ans en 2022. Les deux pays continuent d’élargir leur collaboration bilatérale en matière de défense, dont la portée et l’intensité ont augmenté au cours des dernières années, particulièrement depuis la signature du Protocole d’entente sur la coopération en matière de défense, en avril 2012.

Des liens personnels étroits unissent les Canadiens et les Chiliens. Le Canada est actuellement l’une des principales destinations d’études à l’étranger pour les étudiants chiliens de niveau postsecondaire, grâce aux programmes de bourses chiliens et canadiens. Le Canada a plusieurs initiatives en matière d’éducation avec le Chili, notamment le Programme des futurs leaders dans les Amériques et le programme de mobilité enseignante pour la création de partenariats. Il existe une collaboration fructueuse entre les établissements d’enseignement supérieur canadiens et chiliens avec plus de 185 accords pour la mobilité et la recherche des étudiants et des professeurs.

Relations commerciales

Les relations commerciales entre le Canada et le Chili sont diversifiées et croissantes. L’année 2022 marque le 25e anniversaire de l’Accord de libre-échange Canada-Chili (ALECC), pierre angulaire de la solide relation du Canada en matière de commerce et d’investissement avec le Chili. Cet accord englobe le commerce des biens et des services, ainsi que les investissements, et renferme des accords parallèles sur l’environnement et les relations de travail. L’ALECC a été modifié à plusieurs reprises. Un accord modernisé est entré en vigueur le 5 février 2019, qui a ajouté de nouveaux chapitres sur le commerce et le genre (une première pour le Canada), les obstacles techniques au commerce et les mesures sanitaires et phytosanitaires. En outre, plusieurs modifications techniques ont été apportées à d’autres chapitres.

Le commerce bilatéral de marchandises a presque quadruplé depuis l’entrée en vigueur de l’ALECC, en 1997, dépassant les 3 milliards de dollars canadiens pour la première fois. En 2021, le Canada a exporté pour plus de $1.2 milliards de dollars de marchandises vers le Chili, principalement des produits agricoles, de la pêche et les produits alimentaires intermédiaires, qui représentaient 29 % des exportations vers le Chili. Les importations en provenance du Chili, qui se sont pour leur part élevées à plus de 1,8 milliard de dollars en 2021, étaient composées à 39 % de produits métalliques et minéraux non métalliques. En 2021, le Chili était la 33e source d’importations de marchandises et la 24e destination d’exportations du Canada. En 2021, le stock d’investissements directs canadiens au Chili s’élevait à 22,4 milliards de dollars, ce qui a fait du Chili la première destination d’investissements canadiens en Amérique du Sud et en Amérique centrale, et la douzième au monde. Les entreprises canadiennes sont présentes dans les secteurs des mines, des services publics (électricité, gaz et eau), des produits chimiques, des services de transport et d’entreposage, de même que des services financiers. En 2021, le stock d’investissements directs chiliens au Canada était évalué à 1,1 milliard de dollars canadiens, en hausse de 8.1 % par rapport à 2020.

Liens connexes

Développement

La relation qu’entretiennent le Canada et le Chili en matière de développement a évolué d’une relation de donateur à bénéficiaire vers une relation de partenaires de coopération au développement. Bien que le Canada n'ait plus de programme bilatéral de développement actif au Chili, la relation continue de bénéficier d'une assistance modeste, mais ciblée, notamment à travers le Programme de Partenariats pour l’innovation dans le développement du Canada. La Banque de projets de développement international contient les profils de projets financés par le gouvernement du Canada.

Le Chili poursuit des initiatives de coopération trilatérales avec un certain nombre de donateurs traditionnels et émergents, y compris le Canada. Le Canada et le Chili se sont engagés à renforcer la sécurité en Amérique centrale et ont développé une initiative de coopération trilatérale pour soutenir la réforme de la police au Guatemala et au Salvador.

S’inscrivant dans l’action du Canada en matière d’affaires étrangères et de développement, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) investit dans le savoir, l’innovation et les solutions afin d’améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement. En réunissant les bons partenaires autour d’occasions à saisir qui sont porteuses d’impacts, le CRDI aide à forger les chefs de file d’aujourd’hui et de demain et à susciter des changements positifs à vaste échelle. La Loi sur le Centre de recherches pour le développement international établit que le Centre a pour mission « de lancer, d'encourager, d'appuyer et de mener des recherches sur les problèmes des régions du monde en voie de développement et sur la mise en œuvre des connaissances scientifiques, techniques et autres en vue du progrès économique et social de ces régions. »

Le CRDI procède à la programmation au Chili à travers son siège social à Ottawa et son bureau régional pour l'Amérique latine et les Caraïbes, à Montevideo en Uruguay. Depuis les années 1970, alors que le soutien du CRDI permit à de nombreux chercheurs de rester et de travailler dans leur pays en dépit de la suppression des sciences sociales, le Centre a investi dans plus de 300 projets au Chili. Au cours des dernières années, ce soutien a aidé les gens défavorisés à obtenir des services bancaires, les entreprises et les universités à accroître les possibilités économiques grâce à l'innovation, les agriculteurs autochtones à faire face au changement climatique, les citoyens à bénéficier du potentiel de données ouvertes, les populations vulnérables à accéder à l'eau, les institutions à  offrir des pistes de solutions pour résoudre des conflits sociaux, les gouvernements et le secteur privé à encourager une alimentation saine, et plus encore.

Opérations

Le Canada et le Chili continuent d’élargir leur collaboration bilatérale en matière de défense, dont la portée et l’intensité ont augmenté au cours des dernières années, particulièrement depuis la signature du Protocole d’entente sur la coopération en matière de défense, en avril 2012. Le Chili est devenu membre du Programme d’instruction et de coopération militaires du Canada en juin 1998. À ce jour, 393 étudiants chiliens ont reçu une formation dans le cadre de ce programme.

Partenariats et organisations

Afin de trouver des réponses efficaces aux défis mondiaux pressants d’aujourd’hui, le Canada et le Chili collaborent également de façon étroite dans le cadre de forums multilatéraux, notamment :

Les deux pays appuient aussi le commerce régional dans le contexte de l’Alliance du Pacifique, où le Canada a le statut d’observateur. Depuis qu’il est devenu le premier observateur non latino-américain en 2012 et le premier observateur à signer la Déclaration conjointe sur un partenariat entre le Canada et les membres de l’Alliance du Pacifique en 2016, le Canada s’est employé à approfondir activement son engagement auprès de l’Alliance. En juin 2017, le Canada a été parmi les premiers pays invités à devenir un État associé de l’Alliance du Pacifique aux côtés de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de Singapour. Il négocie actuellement un accord de libre-échange avec l’Alliance.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: