Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Haïti

Situation sécuritaire en Haïti

Renseignez-vous sur la réponse du Canada à la crise en Haïti.

Sur cette page

Relations bilatérales

Le Canada et Haïti entretiennent officiellement des relations diplomatiques depuis 1954 et sont depuis unis par de profonds liens. Au fil des ans, leurs relations ont été renforcées par la proximité géographique, une langue commune (le français), la croissance d’une importante communauté haïtienne au Canada (~165 000 personnes) et la présence continue d’organisations canadiennes en Haïti. En plus d’une ambassade à Ottawa, la République d’Haïti dispose d’un consulat général à Montréal et d’un consulat honoraire à Toronto. L’ambassadeur d’Haïti au Canada, Wien Weibert Arthus, est en fonction au Canada depuis le 30 novembre 2020.

Le Canada et Haïti collaborent depuis des décennies dans le but de promouvoir la sécurité, la stabilité, la démocratie, et le développement durable. Le Canada travaille avec la communauté internationale pour faire avancer ces priorités notamment par l’intermédiaire d’organisations comme les Nations Unies, l’Organisation des États américains, la Francophonie et la Communauté caribéenne (CARICOM). Le Canada préside le Groupe consultatif ad hoc du Conseil économique et social des Nations Unies sur Haïti. Pour plus d’information sur d’autres avenues de collaboration, consultez la section Partenariats et organisations.

Depuis près de 30 ans, le Canada contribue aux efforts de stabilisation et de reconstruction. Le renforcement du secteur de la sécurité et le rétablissement de la primauté du droit en Haïti sont des priorités clés du Canada. En mars 2023, le premier ministre Trudeau a annoncé un nouveau financement de 100 millions de dollars afin d’offrir un soutien direct à la Police Nationale d’Haïti. À la suite de cette annonce, en juin 2023, la ministre Joly a annoncé la création d’un groupe de coordination de l’aide internationale en matière de sécurité afin de coordonner les efforts internationaux et en tirer parti en vue de répondre aux besoins essentiels du secteur de la sécurité en Haïti et de la Police Nationale d’Haïti. En février 2024, le Canada a annoncé un financement de 80,5 millions de dollars à la Mission multinationale d’appui à la sécurité.

Le Canada a aussi imposé des sanctions, en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant Haïti, à l’encontre de personnes qui alimentent l’instabilité et la violence en Haïti. Le Canada a aussi appliqué le régime de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies (résolution S/RES/2653 2022). Ces activités sont coordonnées avec des alliés du Canada pour aider les autorités haïtiennes à rétablir l’ordre public.

Récemment, le Canada s’est également efforcé de promouvoir un dialogue politique en Haïti qui mènera à une entente inclusive entre les parties prenantes clés et qui ouvrira la voie à des élections libres et justes. Certains de ces efforts ont été déployés lors du Sommet des leaders nord-américains, lors de la réunion biannuelle des chefs de gouvernement de la CARICOM, et lors du Sommet Canada-CARICOM tenu à Ottawa en octobre 2023, et plus récemment le 11 mars 2024.

Relations commerciales

La relation commerciale bilatérale entre le Canada et Haïti reste modeste. En novembre 2023, le commerce bilatéral de marchandises s’est élevé à 166,2 millions de dollars : 120,4 millions de dollars d’exportations canadiennes vers Haïti (principalement dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’automobile et de la machinerie), soit une augmentation de 23,1 % depuis 2022; 45,8 millions de dollars d’importations en provenance d’Haïti (principalement dans les secteurs du textile et des poissons et produits de la mer), soit une diminution de 25,3 % par rapport à 2022. Le commerce bilatéral des services demeure modeste (des statistiques officielles ne sont pas disponibles).

Les opportunités commerciales restent immenses, y compris pour les entreprises canadiennes. La forte dépendance d’Haïti envers les importations (environ 5,2 milliards de dollars américains en 2021) offre des débouchés pour les produits canadiens. L’insuffisance en termes d’accès à l’électricité est significative et les énergies renouvelables sont sous-utilisées. Le manque de capacité et d’expertise dans de nombreux secteurs stimulent une demande pour les services.

Liens connexes

Aide au développement, humanitaire et en matière de sécurité

Depuis le tremblement de terre de 2010, le gouvernement du Canada a versé des fonds totalisant plus de 2 milliards de dollars en Haïti. Le Canada est le second bailleur bilatéral en importance après les États-Unis.

Les priorités du gouvernement du Canada sont conformes aux champs d’action de la Politique d’aide internationale féministe du Canada et du Plan stratégique de développement d’Haïti (PDF).

Le Canada est profondément préoccupé par l’instabilité en Haïti, grandement exacerbée par l’augmentation de l’emprise des gangs.

Depuis 2022, le Canada a investi plus de 300 millions de dollars en Haïti pour l’aide au développement, humanitaire et en matière de sécurité, et ce, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la gouvernance, de la sécurité, de la justice, de la sécurité alimentaire, de la croissance économique et des changements climatiques. Cela comprend également les 13 millions de dollars versés en 2023 pour l’aide humanitaire, principalement axée sur l’alimentation et la nutrition, l’assainissement, l’hygiène et l’approvisionnement en eau potable, les soins de santé et les services de protection, en particulier en réponse à la violence fondée sur le genre. Ce financement vise à répondre aux besoins les plus urgents des Haïtiennes et Haïtiens touchés par la crise afin de soutenir un développement à plus long terme qui aborde les causes profondes de la fragilité d’Haïti.

L’aide canadienne a également contribué à renforcer la Police Frontalière d’Haïti (POLIFRONT), qui est déployée le long de la frontière terrestre entre Haïti et la République dominicaine.

Affaires mondiales Canada appuie également des initiatives de réduction de la violence communautaire, de renforcement de l’état de droit et en faveur de l’inclusion des femmes dans la police et dans la vie politique.

Faites une recherche dans la Banque de projets pour découvrir ce que fait le Canada pour appuyer les besoins en matière de développement, de stabilisation et humanitaires en Haïti.

Sanctions ciblées

Le Canada a également imposé des sanctions à 28 membres de l’élite haïtienne, en plus des sanctions coordonnées avec ses partenaires internationaux.

Partenariats et organisations

Afin de trouver des réponses efficaces aux défis mondiaux pressants d’aujourd’hui, le Canada et Haïti collaborent également de façon étroite dans le cadre de forums multilatéraux, notamment :

Date de modification: