Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Haïti

Relations bilatérales

Le Canada et Haïti entretiennent officiellement des relations diplomatiques autonomes depuis 1954 et sont unis par de profonds liens d’amitié et de fraternité. Au fil des ans, leurs relations ont été renforcées par la proximité géographique, une langue commune, la croissance d’une importante communauté haïtienne au Canada (165 000 personnes) et la présence continue d’organisations canadiennes de développement en Haïti. En plus d’une ambassade à Ottawa, la République d’Haïti dispose d’un consulat général à Montréal et d’un consulat honoraire à Toronto. L’ambassadeur d’Haïti au Canada, Wien Weibert Arthus, a présenté ses lettres de créances à la Gouverneure Générale du Canada le 30 novembre 2020. 

Membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU), le Canada appuie depuis plus de vingt ans les différentes missions de paix de l’ONU en Haïti pour soutenir les efforts de stabilisation et de reconstruction, tant au niveau financier que par le déploiement des Forces armées canadiennes, de UNPOLs et d’agents correctionnels. Le Canada préside le Groupe consultatif ad hoc du Conseil économique et social des Nations Unies sur Haïti (ECOSOC-AHAG) et est un membre influent du Core Group à Port-au-Prince, ayant pour mandat de servir de porte-parole de la communauté internationale auprès de l’État haïtien. Le Canada continue également à consolider sa relation avec Haïti en étant membre de l’Organisation des États américains (OEA) et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Relations commerciales

Les relations commerciales bilatérales entre le Canada et Haïti demeurent modestes. En 2020, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et Haïti était évalué à 139,6 millions de dollars. Les exportations canadiennes ont totalisé une valeur de 96,3 millions de dollars, et les importations en provenance d’Haïti, de 73,3 millions de dollars. Les exportations haïtiennes se retrouvent principalement dans les secteurs agroalimentaire et des textiles, alors que les exportations du Canada se concentrent surtout dans les secteurs agroalimentaire et de la machinerie. Les investissements bilatéraux dans le domaine des services demeurent faibles (statistiques officielles non disponibles).

Sur le plan commercial, le Canada jouit d’une réputation enviable en Haïti et tire parti d’atouts indéniables, dont la présence d’une chambre de commerce bilatérale dynamique et d’une diaspora active au Canada. Il existe un potentiel pour accroître les échanges commerciaux bilatéraux dans les domaines de l’infrastructure et de la construction, de l’agriculture, de la santé et de l’éducation.

Liens connexes

Développement

Depuis le tremblement de terre de 2010, le gouvernement du Canada a versé des fonds totalisant 1,8 milliard de dollars en Haïti, tous canaux d’aide (développement, humanitaire et partenariat) confondus.

Les priorités du gouvernement du Canada en matière de développement bilatéral en Haïti sont conformes aux champs d’action de la Politique d’aide internationale féministe du Canada. Ces priorités comprennent le renforcement de la gouvernance, y compris l’état de droit et la lutte à la corruption; l’amélioration de la qualité de vie des populations les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles, notamment en appuyant les systèmes nationaux de santé, d’éducation et de protection; ainsi que la promotion d’une croissance au service de tous et d’une plus grande résilience face aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles.

Même si les répercussions sanitaires de la COVID‑19 en Haïti ont été moindres que les prévisions envisagées, la pandémie a aggravé les conditions socioéconomiques et humanitaires déjà précaires du pays. Par le truchement de ses programmes, le gouvernement du Canada a versé 12,6 millions de dollars pour répondre à la pandémie de COVID‑19 en Haïti. Cette aide comprend :

  • 3,15 millions de dollars versés au Plan de réponse humanitaire révisé des Nations Unies qui tient compte des conséquences de la COVID‑19;
  • 8,3 millions de dollars versés à plusieurs projets des programmes du gouvernement du Canada soutenant des initiatives de surveillance épidémiologique, de fourniture d’équipements de protection individuelle (EPI) et de trousses d’hygiène, de sensibilisation auprès de la population et de formation de personnel de santé et communautaire; ainsi que
  • 1,15 million de dollars alloué au financement de nouvelles initiatives en santé et en aide alimentaire.

Des fonds supplémentaires de 10 millions de dollars, versés par l’intermédiaire du Programme alimentaire mondial, ont été ajoutés à ces montants. Ces fonds visent à renforcer la résilience alimentaire des populations rendues plus vulnérables par les répercussions de la pandémie de COVID-19.

Pour en savoir davantage sur l’aide au développement canadienne en Haïti, veuillez consulter L’aide internationale canadienne en Haïti.

Opérations

Préoccupé par la crise sécuritaire et l’augmentation de l’emprise des gangs en Haïti, le Canada continue son appui de longue durée au renforcement de la Police nationale d’Haïti (PNH). Le Canada a financé un projet d’appui à la professionnalisation de la PNH ayant permis la mise sur pied de l’Académie nationale de police et la formation de près de 400 commissaires et inspecteurs, notamment à la déontologie policière, à la protection des droits de la personne et à la lutte contre la violence fondée sur le genre. Afin de renforcer les capacités du pays dans le secteur de la sécurité, un nouveau projet bilatéral en appui à la PNH doit être lancé à cet automne.

Par l’intermédiaire de son Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP), Affaires mondiales Canada (AMC) finance également des projets axés sur la réduction de la violence communautaire, le renforcement de l’État de droit et l’inclusion des femmes dans la police et dans la vie politique. Grâce à la programmation du PSOP, le Canada a notamment facilité la constitution d’une force nationale haïtienne des frontières depuis 2017, la POLIFRONT, qui est déployée le long de la frontière terrestre entre Haïti et la République dominicaine.

Pour renforcer le secteur de la sécurité dans les pays en développement, le Canada y déploie souvent des policiers ainsi que des civils. Les agents de police canadiens sont déployés dans le cadre de l’Arrangement sur la police civile canadienne, dont les partenaires incluent Affaires mondiales Canada (AMC), Sécurité publique Canada et la Gendarmerie royale du Canada. Les civils sont déployés dans le cadre de la Plateforme de déploiement des civils d’AMC. Depuis la fin, en octobre 2019, de la Mission des Nations Unies pour l’appui de la justice en Haïti, dans le cadre de laquelle plus d’une vingtaine de Canadiens ont été déployés, le Canada a déployé des policiers au sein du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti. Présentement, 3 policiers canadiens y sont en poste.

Le Canada participe aussi à la stabilité et à la sécurité grâce aux efforts de dialogue diplomatique avec ses partenaires haïtiens et internationaux et par le truchement de sa programmation d’aide au développement, notamment grâce à son appui à la consolidation de l’État de droit et des structures démocratiques.

Partenariats et organisations

Afin de trouver des réponses efficaces aux défis mondiaux pressants d’aujourd’hui, le Canada et Haïti collaborent également de façon étroite dans le cadre de forums multilatéraux, notamment :

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: