Le gouvernement Harper amorce les consultations pancanadiennes sur la prochaine étape du plan commercial du Canada

Le ministre Fast reçoit le rapport d’un comité consultatif sur l’éducation internationale qui s’inscrit dans les discussions en vue d’actualiser la Stratégie commerciale mondiale

Le 14 août 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a lancé aujourd’hui une série de consultations auprès de chefs de file de l’industrie et de dirigeants d’entreprises, y compris des petites et moyennes entreprises (PME), afin d’aider à actualiser la Stratégie commerciale mondiale (SCM) et de mieux harmoniser les objectifs du Canada en matière de commerce et d’investissement sur les grands et dynamiques marchés prioritaires, en croissance rapide.

« L’économie est la grande priorité de notre gouvernement, a déclaré le ministre Fast. Je compte sur les précieuses contributions que toutes les parties concernées, dans l’ensemble du Canada, apporteront à ces consultations, lesquelles nous permettront de préparer la prochaine étape de notre ambitieux plan commercial pour créer des emplois, de la croissance et de la prospérité à long terme pour les Canadiens. »

En 2007, le gouvernement Harper a lancé la Stratégie commerciale mondiale en vue de positionner le Canada sur la voie de la prospérité à long terme. Cette stratégie ciblait 13 marchés prioritaires aux quatre coins du globe, sur lesquels les entreprises et les intérêts du Canada avaient les plus grandes possibilités de prendre de l’expansion et de réussir. Grâce à cette stratégie, depuis cinq ans, le Canada s’impose comme un chef de file international dans sa promotion de la libéralisation du commerce, de la création d’emplois, de la croissance économique et de la prospérité au bénéfice des Canadiens.

Dans le Plan d’action économique de 2012, le gouvernement a annoncé son intention d’actualiser la SCM à la suite de vastes consultations auprès des principaux intervenants canadiens en matière de commerce et d’investissement, y compris le milieu canadien des affaires, et en particulier, le secteur vital des PME. La première de ces consultations pancanadiennes a eu lieu à Halifax et elle sera suivie, au cours des prochaines semaines, de séances à Montréal, à Toronto, à Winnipeg, à Saskatoon, à Calgary, à Vancouver et à Ottawa.

À la séance de Halifax, le ministre Fast a reçu, à titre d’élément de discussion sur la façon d’attirer des talents étrangers au Canada, le rapport d’un comité consultatif constitué d’éminents Canadiens chargé d’adresser des recommandations au gouvernement sur l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie internationale en matière d’éducation. Le rapport est intitulé L’éducation internationale : un moteur-clé de la prospérité future du Canada.

« La prospérité à long terme du Canada repose sur notre capacité à attirer les étudiants étrangers les plus talentueux, à renforcer les liens entre les établissements d’enseignement au Canada et à l’étranger ainsi qu’à y promouvoir l’excellence du Canada en recherche, a déclaré le ministre Fast. En plus de créer des emplois et de favoriser la croissance économique au Canada, une stratégie globale en matière d’éducation internationale nous permettra de former une main-d’œuvre ayant des compétences encore plus pointues et de multiplier les liens interpersonnels et entre nations essentiels pour accroître nos liens en matière de commerce et d’investissement à l’étranger, ce qui constitue un objectif central d’une SCM actualisée. Je remercie M. Amit Chakma et le comité consultatif pour ce rapport et les recommandations qu’il formule, que notre gouvernement étudiera avec attention. »

« Pendant nos délibérations, j’ai été impressionné par la capacité du Canada d’accueillir des étudiants internationaux ainsi que par les retombées sociales et économiques que ceux-ci engendrent pour les établissements postsecondaires, les collectivités locales et le Canada dans son ensemble, a déclaré le président du comité consultatif, M. Amit Chakma, recteur et vice-chancelier de l’Université de Western Ontario. Dans tout le Canada, on nous a redit ce message. Le fait que le Canada offre des programmes d’éducation de qualité ne doit plus rester secret. Le monde verra le Canada comme le lieu idéal de convergence pour les plus brillants talents, les partenariats internationaux et les débouchés commerciaux si nous réussissons à attirer ici les meilleurs étudiants internationaux. »

« Nous savons que le Canada possède une main-d’œuvre hautement qualifiée et que la proportion de ses diplômés postsecondaires y est l’une des plus élevées parmi les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques, mais nous voulons faire mieux encore et attirer davantage d’étudiants et de chercheurs dans nos établissements, a affirmé le ministre des Finances Jim Flaherty. Les étudiants internationaux ont un apport économique précieux : ils injectent annuellement 8 milliards de dollars dans l’économie canadienne et rapportent 445 millions en recettes fiscales au gouvernement, en plus de soutenir quelque 86 000 emplois. »

En vertu de la SCM actuelle, le gouvernement Harper a conclu de nouveaux accords de libre-échange avec neuf pays; a amorcé des négociations pour approfondir ses relations en matière de commerce et d’investissement avec des marchés clés du monde, y compris le Brésil, la Chine, les pays de l’Union européenne, l’Inde et le Japon; a conclu ou mis en œuvre de nouveaux accords de promotion et de protection de l’investissement étranger avec 11 pays; et a ouvert des bureaux commerciaux sur les marchés prioritaires à croissance rapide que sont le Brésil, la Chine et l’Inde.

La prochaine phase de la SCM doit être annoncée en 2013.

Afin d’en savoir davantage sur le renouvellement de la SCM, prière de consulter la page des Consultations pancanadiennes sur la Stratégie commerciale mondiale.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613‑992‑7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613‑996‑2000
Suivez‑nous sur Twitter : @Canada_Trade