Le gouvernement Harper poursuit ses consultations pancanadiennes sur le renouvellement du plan de promotion du commerce axé sur la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme

Le ministre du Commerce international rencontre les membres du Comité consultatif sur la Stratégie commerciale mondiale pour discuter des consultations pancanadiennes sur le renouvellement d’un plan visant à ouvrir de nouveaux marchés aux exportateurs canadiens

Le 2 octobre 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a rencontré aujourd’hui les membres du Comité consultatif sur la Stratégie commerciale mondiale (SCM) pour discuter de la prochaine étape du programme de stimulation du commerce le plus l’ambitieux de l’histoire du Canada ainsi que des mesures à adopter pour s’assurer que la Stratégie profite toujours aux travailleurs, aux entreprises et aux familles du Canada.

« Approfondir les liens en matière de commerce et d’investissement avec les marchés les plus vastes et les plus dynamiques du monde constitue un des pivots du plan gouvernemental de stimulation du commerce axé sur la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme, a expliqué le ministre Fast. L’ouverture de nouveaux marchés et le soutien à l’augmentation des exportations à l’échelle mondiale engendrent des retombées positives pour les travailleurs, les entreprises et les familles du Canada. Une Stratégie commerciale mondiale renouvelée misera sur le rôle d’ardent promoteur de la libéralisation du commerce que joue le Canada sur la scène internationale afin d’engager le pays sur la voie d’une réussite durable. »

Dans son Plan d’action économique de 2012, le gouvernement Harper s’est engagé à actualiser la SCM à la suite de vastes consultations auprès du milieu des affaires, y compris des représentants du très important secteur des PME et d’autres intervenants importants liés au commerce et à l’investissement. Une SCM actualisée permettra au Canada de cibler des marchés stratégiques en forte croissance et d’y harmoniser ses objectifs en matière de commerce et d’investissement, tout en veillant à ce que le Canada y soit présenté sous son meilleur jour.

En mai 2012, le gouvernement a constitué un comité consultatif de 10 membres chargé de fournir des avis et conseils sur l’actualisation de la SCM. Jusqu’à présent, le gouvernement a tenu des consultations pancanadiennes à Halifax, Montréal, Toronto, Winnipeg, Saskatoon, Calgary, Vancouver et Ottawa, auxquelles ont participé quelque 400 représentants du milieu des affaires et de l’industrie. Les discussions ont porté sur les moyens que pourraient utiliser les entreprises canadiennes pour accéder à des capitaux, à des technologies de pointe et à de nouveaux marchés, ainsi que des mesures que pourraient prendre le Canada pour attirer davantage d’investisseurs étrangers et de talents reconnus afin de rehausser sa position concurrentielle.

« En tant que piliers de l’économie canadienne, les PME profitent de l’engagement du gouvernement à ouvrir de nouveaux marchés partout dans le monde, a déclaré la présidente de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, Mme Catherine Swift. Une Stratégie commerciale mondiale renouvelée conjuguée à des pratiques propices aux affaires, comme la réduction des formalités administratives et du fardeau fiscal, soutiendra l’expansion et la réussite des PME à l’étranger, lesquelles stimuleront à leur tour la création d’emplois et la prospérité dans tout le Canada. »

Selon une étude récente de KMPG LLP, le Canada arrive au deuxième rang pour ce qui est de la compétitivité fiscale, parmi les 14 grandes économies du monde. De plus, en 2012, pour une cinquième année consécutive, le Forum économique mondial a jugé le système bancaire du Canada comme étant le plus solide du monde. Depuis 2009, le gouvernement a éliminé plus de 1 800 droits de douane, dont tous ceux qui s’appliquaient à l’importation de machines, d’équipement et d’intrants manufacturiers, faisant du Canada le premier pays du G-20 à établir une zone franche de droits pour les produits du secteur manufacturier. Ces mesures ont représenté un allègement tarifaire annuel de plus de 435 millions de dollars pour les entreprises canadiennes.

« Grâce aux initiatives de notre gouvernement en faveur du libre-échange, les entreprises et les travailleurs canadiens jouissent dorénavant d’un accès privilégié et d’un réel avantage concurrentiel sur un nombre sans précédent de marchés étrangers, a ajouté le ministre Fast. Ces mesures, établies ici même au pays, ont aidé — et continueront à aider — à créer des emplois pour les travailleurs canadiens, à accroître les investissements et l’innovation et à hausser la productivité. La prochaine phase de la SCM viendra consolider la position avantageuse du Canada sur la scène internationale, conforter son statut de dirigeant économique mondial et renforcer son image de marque au sein de marchés prioritaires, tout en maximisant les possibilités économiques pour ses travailleurs et ses entreprises.

Depuis 2006, le gouvernement Harper a conclu des accords de libre-échange avec 9 pays et conclu ou mis en œuvre de nouveaux accords de promotion et de protection des investissements étrangers avec 12 pays. Il a aussi resserré ses relations avec de grands marchés à forte croissance, notamment le Brésil, l’Union européenne, l’Inde, le Japon et d’autres pays de la région de l’Asie-Pacifique.

La prochaine phase de la SCM sera annoncée en 2013.

Pour en savoir plus sur l’actualisation de la SCM, prière de consulter la page Consultations pancanadiennes sur la Stratégie commerciale mondiale.

Le ministre Fast rencontre les membres du Comité consultatif sur la Stratégie commerciale mondiale (SCM).

Assis de gauche à droite : Mme Kathleen Sullivan, directrice exécutive de l’Alliance canadienne du commerce agroalimentaire; M. Serge Godin, fondateur du Groupe CGI Inc.; M. Brian Ferguson, président et chef de la direction de Cenovus Energy Inc.; Mme Catherine Swift, présidente de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante; le ministre Fast; Mme Indira Samarasekera, présidente de l’Université de l’Alberta; M. Jayson Myers, président et chef de la direction de Manufacturiers et Exportateurs du Canada.
 
Debout de gauche à droite : L’honorable John Manley, président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d’entreprise, et M. Murad Al-Katib, président et chef de la direction de l’Alliance Grain Traders Inc., et président du Conseil consultatif du ministre Fast sur les PME.
 
Absents : L’honorable Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, et M. Paul Reynolds, président et chef de la direction de la Financière Canaccord Inc.

- 30 -

Un document d’information décrivant le mandat et la composition du Comité consultatif sur la Stratégie commerciale mondiale suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information - Comité consultatif sur la Stratégie commerciale mondiale

Mandat

Le comité consultatif agira à titre de groupe de réflexion auprès du ministre du Commerce international en vue de l’élaboration de la prochaine phase de la Stratégie commerciale mondiale (SCM). Ses avis auront pour but de veiller à ce que cette prochaine phase maximise les débouchés économiques pour les travailleurs et les entreprises du Canada. Le comité concentrera son attention sur les principales activités que pourra entreprendre le gouvernement pour aider les entreprises canadiennes à prospérer sur le marché mondial, dans l’optique d’une mise en valeur optimale de l’image de marque du Canada sur les marchés prioritaires.

Membres

M. Murad Al-Katib est membre du Conseil consultatif sur les PME auprès du ministre du Commerce international depuis décembre 2006 et il en est le président depuis 2009. Il est également président et chef de la direction de l’Alliance Grain Traders Inc., la plus grande entreprise mondiale de cassage de lentilles et de pois. La société a une capacité de 1,75 million de tonnes dans 29 établissements dispersés dans le monde entier, y compris des usines de production au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Turquie, en Chine et en Afrique du Sud. Le groupe AGT compte plus de 60 ans d’expérience en marketing sur la scène internationale.

M. Paul Reynolds a été nommé président de la Financière Canaccord Inc. en 2006 et chef de la direction en 2007. Il dirige aussi les activités mondiales de Canaccord Genuity depuis avril 2005. Il est très actif dans le domaine des services bancaires d’investissement et dirige Canaccord à partir de son bureau de Toronto. Comptant plus de 25 années d’expérience dans l’industrie des valeurs mobilières, M. Reynolds a amorcé sa carrière comme négociateur en bourse. Il est entré au service de la Financière Canaccord en 1985, à Vancouver, à titre de conseiller en placement puis il s’est spécialisé dans le financement des entreprises naissantes et en développement dans les secteurs des ressources, des technologies et de la biotechnologie. De 1999 à 2008, il a dirigé le bureau de Canaccord à Londres à titre de président et chef de l’exploitation des activités en Europe.

Mme Kathleen Sullivan est directrice exécutive de l’Alliance canadienne du commerce agroalimentaire (ACCA), une organisation représentant les quelque 80 p. 100 des entreprises du secteur de l’agroalimentaire qui dépendent du commerce international. À ce titre, elle est chargée de promouvoir les négociations à l’Organisation mondiale du commerce et de veiller à ce que le Canada ait un ambitieux programme de libre-échange.

L’honorable Perrin Beatty est président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. Avant de se joindre à cette dernière, en 2007, il était président et chef de la direction de Manufacturiers et Exportateurs du Canada. De 1995 à 1999, M. Beatty a été président-directeur général de la Société Radio-Canada. Élu à la Chambre des communes en 1972, il a occupé les fonctions de ministre d’État (Conseil du Trésor), ministre du Revenu national, solliciteur général, ministre de la Défense nationale, ministre de la Santé et du Bien-être social, ministre des Communications et secrétaire d’État aux Affaires extérieures. Il est chancelier de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario.

L’honorable John Manley est président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d’entreprise, qui représente les dirigeants et les entrepreneurs des 150 sociétés les plus importantes du Canada. M. Manley a été vice-premier ministre du Canada après avoir détenu les portefeuilles de l’Industrie, des Affaires étrangères et des Finances. De 2004 à 2009, il a été avocat au cabinet McCarthy Tétrault s.r.l.

Mme Catherine Swift est présidente de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), à laquelle elle s’est jointe en 1987. Elle est notamment chargée de coordonner les dossiers de politique à l’échelle fédérale et provinciale, et de représenter la FCEI auprès des politiciens, des gouvernements, des entreprises et d’autres groupes.

M. Jayson Myers est président et chef de la direction de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC). Commentateur économique renommé, il a signé de nombreux écrits sur l’économie canadienne et internationale ainsi que sur l’évolution technologique et industrielle. En sa qualité d’économiste en chef de MEC, M. Myers a dirigé l’initiative Fabrication 20/20 de l’association, la plus vaste consultation nationale jamais menée par les milieux d’affaires canadiens sur l’avenir du secteur manufacturier au pays.

M. Brian Ferguson est président et chef de la direction de Cenovus Energy Inc., une entreprise pétrolière intégrée dont le siège se trouve à Calgary. M. Ferguson s’est joint en 1984 à l’entreprise qui a précédé Cenovus, pour ensuite passer à l’équipe de gestion en 1994. Son expérience des affaires englobe les finances, l’expansion des affaires, la planification stratégique, l’évaluation des fonds de réserve, les relations avec les investisseurs et les communications.

M. Serge Godin a fondé CGI en 1976. Sous sa direction, le Groupe CGI Inc. a pris de l’expansion pour devenir l’un des plus gros fournisseurs indépendant du monde dans le domaine des technologies de l’information et des services de processus opérationnels. En tant que fondateur et président exécutif du conseil d’administration, M. Godin, actionnaire majoritaire, supervise les activités de l’entreprise dans le monde entier, exerçant son leadership dans les domaines de la planification stratégique, du développement des affaires et de l’expansion des opérations.

Mme Indira Samarasekera est présidente de l’Université de l’Alberta. Son mandat à ce poste a été marqué par la mise en place de partenariats internationaux solides. On peut notamment signaler les récents accords interinstitutionnels, dont ceux avec l’association Helmholtz de centres de recherche allemands, avec la Fondation Li Ka-shing ainsi qu’avec les Instituts technologiques indiens de Bombay, Delhi et Roorkee, qui témoignent de la détermination de l’Université de l’Alberta à travailler de concert avec la communauté internationale afin de trouver des solutions à des défis communs.