Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Guyana

Sur cette page

Relations bilatérales

Le Guyana et le Canada entretiennent une relation étroite, qui repose sur plus de 50 ans de liens interpersonnels profonds, des échanges commerciaux importants, un programme de développement établi depuis longtemps et un partenariat en matière de sécurité. Le Canada a ouvert un haut-commissariat du Canada en Guyana à Georgetown, en mars 1964, et a établi des relations diplomatiques complètes avec le pays après son accession à la souveraineté, en 1966.

On trouve une diaspora dynamique de près de 100 000 citoyens canadiens guyaniens qui résident au Canada et font partie intégrante de la société canadienne. Les liens universitaires entre le Canada et le Guyana renforcent cette relation, étant donné que des centaines d’étudiants choisissent de faire leurs études au Canada chaque année. Le Canada continue d’appuyer les efforts de renforcement des capacités que déploie le Guyana ; des experts canadiens viennent d’ailleurs en aide à divers établissements.

Le Guyana est représenté au Canada par le Haut-commissariat du Guyana au Canada et par un consulat à Toronto.

Relations commerciales

Le Guyana a l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde grâce au développement continu de ses secteurs pétrolier et gazier à la suite d’une grande découverte faite par Exxon, en 2015. Le Guyana est l'un des principaux partenaires du Canada au sein de la communauté des Caraïbes en ce qui a trait au commerce de marchandises. En 2022, les échanges commerciaux de marchandises se chiffraient à 294,1 millions de dollars. La valeur des exportations pour 2022 est évaluée à 52,7 millions de dollars, tandis que celle des importations est évaluée à 241,4 millions de dollars. Les sociétés minières canadiennes jouent un rôle très actif au Guyana. En outre, les entreprises canadiennes s’intéressent au marché pétrolier et gazier du Guyana. Des entreprises canadiennes et guyaniennes ont d’ailleurs créé un certain nombre de coentreprises et de sociétés de personnes dans ce domaine. Une chambre de commerce Canada-Guyana a été créée à Georgetown en décembre 2020 et un accord de transport aérien est mis au point entre les deux pays.

En raison du Tarif des pays des Caraïbes du Commonwealth (CARIBCAN) - un programme d’aide au développement économique et commercial pour les pays et territoires des Caraïbes du Commonwealth établi par le Canada en 1985 – et des autres mesures de préférences tarifaires du Canada, 94 % de toutes les exportations des Caraïbes vers le Canada entrent en franchise de droits.

Liens connexes

Développement 

Le programme de développement du Canada est axé sur des priorités communes, comme la résilience climatique et économique, la gouvernance durable et inclusive, la santé et l’avancement de l’égalité des genres. À la suite de la saison des ouragans de 2017 qui a dévasté les Caraïbes, le Canada s’est engagé à verser 100 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer les efforts en matière de reconstruction et de résilience climatique dans la région des Caraïbes. L’engagement a été rempli en 2022.  L’Agence caribéenne de gestion des urgences en cas de catastrophe.

Lors de la réunion des chefs de gouvernement de la CARICOM aux Bahamas, le Canada a également annoncé un investissement de 44,8 millions de dollars dans de nouvelles initiatives pour aider la CARICOM à faire face à la crise climatique. Ces initiatives viseront notamment à protéger davantage de biodiversité et à améliorer la résilience climatique et la capacité de préparation aux catastrophes. Le Canada continuera de défendre les intérêts des petits États insulaires et États côtiers à faible altitude des Caraïbes, qui sont particulièrement vulnérables aux effets des changements climatiques, comme l’élévation du niveau de la mer et les phénomènes météorologiques extrêmes. 

Le Canada étend son soutien à la Guyane par le biais de programmes novateurs, comprenant des services essentiels de santé maternelle, néonatale et infantile pour les communautés indigènes et les populations isolées de l'arrière-pays qui n'ont pas accès à des soins de santé de qualité.

Pendant la crise de la COVID-19, le Canada a réorienté ses programmes afin de répondre aux besoins du Guyana et des Caraïbes, notamment de lutter contre la violence fondée sur le genre, soutenir le revenu et les services essentiels, donner une formation et une assistance technique aux professionnels de la santé, ainsi qu’offrir des fournitures médicales et de l’équipement de protection individuelle.

L’un des principaux moyens d’appui aux Caraïbes est l’assistance technique et la formation visant à renforcer les capacités des gouvernements et des organisations. Par exemple, le Mécanisme de déploiement de spécialistes Canada-CARICOM fournit une assistance technique aux gouvernements de la CARICOM (y compris Le Guyana), afin de contribuer à diversifier et à renforcer l’économie, de bâtir des collectivités résilientes aux changements climatiques et de réduire les inégalités économiques et de genre.

Une autre initiative de collaboration consiste à réunir des collèges canadiens et guyanais pour la formation technique et professionnelle dans le domaine des énergies renouvelables.

Le Guyana profite aussi du Fonds canadien d’initiatives locales, et du soutien que fournit le Canada par l’intermédiaire d’organisations non gouvernementales et multilatérales comme la Banque de développement des Caraïbes.

Des informations sur les initiatives de développement du Canada sont disponibles dans la Banque de projets.

Liens connexes

Sécurité

Le Canada fournit d’importants programmes de sécurité au Guyana depuis 2015, par l’entremise du Programme de renforcement des capacités de lutte contre la criminalité, pour aider à lutter contre la criminalité transnationale, renforcer la cybersécurité, prévenir le trafic de migrants et la traite de personnes, offrir une formation sur la lutte contre le trafic illicite de marchandises conteneurisées et renforcer la responsabilisation en matière de genre dans les cadres juridiques relatifs aux armes légères. De plus, depuis 2009, le programme soutient l'Op ACKEE avec le Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada pour encadrer, permettre et créer des opportunités pour que la Force de défense jamaïcaine se développèrent tant que leader des forces d'opérations spéciales et puisse combattre plus efficacement les menaces transrégionales dans le bassin des Caraïbes. Les autres partenaires régionaux comprennent le Belize, les Bahamas, la Barbade, Trinité-et-Tobago, le Guyana et le Suriname.

Le Guyana est membre du programme de formation en coopération militaire du Canada. Le Canada a aidé dans le passé la police guyanaise et l'unité anti-narcotique des douanes à renforcer leurs capacités d'enquête sur les stupéfiants et les crimes graves.

Partenariats et organisations 

Afin de trouver des réponses efficaces aux défis mondiaux d’aujourd’hui, le Canada et le Guyana collaborent de près au sein de forums multilatéraux, y compris les suivants :

Date de modification: