Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Saint-Kitts-et-Nevis

Sur cette page

Relations bilatérales

Le Canada entretient une relation collaborative avec Saint-Kitts-et-Nevis depuis 1983, année où le pays a accédé à l’indépendance. Notre longue et riche coopération repose sur nos valeurs communes, notre collaboration multilatérale et en matière d’échanges commerciaux et de sécurité, ainsi que nos liens fraternels solides, y compris ceux tissés grâce au tourisme.

Au sein des forums régionaux et multilatéraux, nous sommes des partenaires aux vues similaires sur un vaste éventail de questions importantes, notamment la résilience climatique et économique. Le Canada est représenté à Saint-Kitts-et-Nevis par le Haut-commissariat du Canada à la Barbade. Le Haut-commissariat de Saint-Kitts-et-Nevis à Ottawa et son consulat à Toronto renforcent notre relation bilatérale. 

Relations commerciales

En 2020, les exportations de marchandises du Canada à destination de Saint-Kitts-et-Nevis se chiffraient à 6,1 millions de dollars, tandis que les importations en provenance du pays atteignaient 2,5 millions de dollars. Le Canada exporte principalement des animaux vivants et des produits animaux, des produits alimentaires et des métaux à Saint-Kitts-et-Nevis. Les principales importations du pays comprennent la machinerie et l’équipement mécanique, ainsi que des produits alimentaires. Les entreprises canadiennes établies à Saint-Kitts-et-Nevis mènent leurs activités dans les secteurs de l’infrastructure et du tourisme. Notons, par exemple, la construction d’un quai pour les navires à Port Zante, que l’on a équipé pour accueillir les plus grands navires de croisière au monde. D’autres possibilités commerciales existent dans les domaines de l’énergie renouvelable, des technologies propres et du renforcement des capacités d’adaptation aux changements climatiques, ainsi qu’au niveau des infrastructures et de l’éducation.

Liens connexes

Développement

Pendant la crise de la COVID-19, le Canada a réorienté ses programmes afin de répondre aux besoins de Saint-Kitts-et-Nevis et des Caraïbes, notamment de lutter contre la violence fondée sur le genre, soutenir le revenu et les services essentiels, donner la formation et une assistance technique aux professionnels de la santé, ainsi que fournir des articles et de l’équipement de protection.

Le programme d’aide au développement du Canada est axé sur des priorités mutuelles, comme la résilience climatique et économique, la gouvernance durable et inclusive, ainsi que l’avancement de l’égalité des genres. À la suite de la saison des ouragans de 2017 dans les Caraïbes, qui s’est révélée particulièrement dévastatrice, le Canada s’est engagé à verser 100 millions de dollars pour appuyer les efforts en matière de reconstruction et de résilience climatique dans la région des Caraïbes afin de soutenir la reconstruction et le renforcement des capacités d’adaptation aux changements climatiques à Saint-Kitts-et-Nevis et dans la région. Ce financement était entre autres destiné à l’amélioration de la planification et de l’intervention d’urgence en cas de catastrophe par l’intermédiaire d’organisations comme la Caribbean Disaster Emergency Management Agency.

Lors de la réunion intersession de la CARICOM, en février 2020, le Canada a annoncé de nouveaux engagements d’une valeur de 61,5 millions de dollars aux Caraïbes pour la résilience, l’assistance technique et les échanges en matière d’éducation. Ces engagements comprenaient entre autres le Mécanisme de déploiement de spécialistes Canada-CARICOM, qui fournit une assistance technique aux gouvernements de la CARICOM (y compris Saint-Kitts-et-Nevis) afin de contribuer à la diversification et au renforcement de l’économie, à la création de communauté plus résistante aux changements climatiques et à la réduction des inégalités économiques et de genre.

La coopération du Canada s’étend aussi au niveau de ses engagements régionaux où il contribue au développement des capacités en matière de statistiques nationales pour l’élaboration de politique, à l’amélioration de la gestion financière publique, à l’accès à la justice et au développement du secteur privé, en plus de renforcer les capacités des organisations locales de défense des droits des femmes. À titre d’exemple, le Canada est le plus important contributeur du Centre régional d’assistance technique pour les Caraïbes (CRATC), qui a fourni une assistance technique à Saint-Kitts-et-Nevis pour améliorer sa fonction d’audit interne ainsi que son administration fiscale et douanière. L’appui du Canada à l’Organisation panaméricaine de la Santé dans les Caraïbes a également permis d’offrir une formation aux premiers intervenants de Saint-Kitts-et-Nevis et d’effectuer des évaluations de sécurité dans trois centres de santé.

Saint-Kitts-et-Nevis profite également du Fonds canadien d’initiatives locales, et du partenariat qu’entretient le Canada avec des organisations non gouvernementales et des institutions régionales, comme la Banque centrale des Caraïbes orientales, ayant son siège social à Saint-Kitts-et-Nevis, et la Banque de développement des Caraïbes. Le Canada représente Saint-Kitts-et-Nevis et d’autres pays des Caraïbes au Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. 

Liens connexes

Opérations

Sécurité

Le Canada et Saint-Kitts-et-Nevis travaillent de concert en vue de renforcer la sécurité dans les îles jumelles et dans la région des Caraïbes. En partenariat avec des organisations régionales et multilatérales, les deux pays collaborent par l’intermédiaire du Programme canadien d’aide au renforcement des capacités de la lutte contre la criminalité, ainsi que par l’intermédiaire d’autres initiatives pour combattre la cybercriminalité, le trafic de la drogue, le blanchiment d’argent et d’autres activités criminelles. Les Forces armées canadiennes et les organismes d’urgence de Saint-Kitts-et-Nevis participent à l’exercice TRADEWINS, axé sur les Caraïbes et conçu en vue de renforcer les capacités des forces de défense en sécurité maritime et de donner une formation en intervention en cas de catastrophe. En 2019, la Gendarmerie royale du Canada a donné une formation ciblée au corps de police de Saint-Kitts-et-Nevis.

Partenariats et organisations

Afin de trouver des réponses efficaces aux défis mondiaux complexes et pressants d’aujourd’hui, le Canada et Saint-Kitts-et-Nevis collaborent de près au sein de forums multilatéraux, y compris les suivants :

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: