Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Ukraine

Le Canada et l’invasion russe de l’Ukraine

Renseignez-vous sur la réponse du Canada à l’invasion russe de l’Ukraine.

Sur cette page

Relations bilatérales

Le Canada est présent en Ukraine par l’intermédiaire de l’ambassade du Canada en Ukraine à Kyiv. L’Ukraine est représentée au Canada par une ambassade à Ottawa, des consulats généraux à Toronto et à Edmonton, et un consulat honoraire à Vancouver.

Le 2 décembre 1991, le Canada est devenu le premier pays occidental à reconnaître l’indépendance de l’Ukraine. Depuis, le Canada et l’Ukraine entretiennent d’étroites relations bilatérales renforcées par des liens interpersonnels chaleureux, qui prennent racine dans une communauté de 1,3 million de Canadiens d’origine ukrainienne.

La réponse du Canada à l’invasion et à l’annexion illégales de la Crimée

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, nous avons pris la tête du soutien international au peuple ukrainien. Nous continuons à soutenir la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine face à l’occupation illégale de la Crimée par la Russie et à son soutien aux insurgés dans l’est de l’Ukraine.

Liens connexes 

Sanctions

En collaboration avec des partenaires et des alliés, le Canada a imposé des sanctions contre des centaines de personnes et d’entités en Russie et en Ukraine en réponse à l’invasion non provoquée et injustifiée de l’Ukraine par la Russie.

Liens connexes 

Relations commerciales

En 2022, la valeur des exportations de marchandises du Canada vers l’Ukraine a atteint 150,2 millions de dollars, et les importations de marchandises en provenance de l’Ukraine se sont chiffrées à 271,2 millions de dollars. Les 3 principaux produits exportés vers l’Ukraine ont été les véhicules et les pièces automobiles, le poisson et les fruits de mer ainsi que les produits pharmaceutiques. Les principales importations du Canada en provenance de l’Ukraine ont été les huiles et graisses animales et végétales, le fer et l’acier, et les machines et équipements électriques. En 2021, le stock d’investissements directs canadiens en Ukraine s’élevait à 114 millions de dollars (valeur comptable totale).

L’Accord de libre-échange Canada-Ukraine (ALECU), qui est entré en vigueur le 1er août 2017, constitue une importante avancée dans les relations entre le Canada et l’Ukraine.

Le 27 janvier 2022, le Canada et l’Ukraine ont annoncé conjointement le lancement de négociations visant à moderniser l’Accord de libre-échange Canada-Ukraine, ce qui renforcera le système commercial international fondé sur des règles et le rapport que le Canada entretient avec cette région.

Des représentants canadiens et ukrainiens ont mené des négociations de mai 2022 à avril 2023 ayant abouti à la signature d’une déclaration commune le 11 avril 2023 annonçant la conclusion des négociations de fond sur la modernisation de l’ALECU. Le 22 septembre 2023, le premier ministre Justin Trudeau et le président Volodymyr Zelenskyy ont signé l'accord final à Ottawa. Les deux parties ciblent maintenant l’achèvement rapide des processus parlementaires afin que l’accord entre en vigueur dans les plus brefs délai.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a considérablement perturbé le commerce international. Les entreprises canadiennes ont été contraintes de s’adapter à la situation et d’atténuer les risques en réponse à la pression supplémentaire exercée par ce conflit sur les chaînes d’approvisionnement internationales et sur les investissements mondiaux.

Liens connexes

Développement et aide humanitaire

Depuis 1991, le Canada est l’un des principaux partenaires bilatéraux de l’Ukraine en matière d’aide au développement. Son engagement à ce chapitre a atteint plus de 250 millions de dollars entre 2014 et 2021. Depuis 2022, le Canada a augmenté cette contribution de 96 millions de dollars pour répondre aux besoins découlant de l’invasion illégale de l’Ukraine par la Russie.

Notre aide bilatérale en matière de développement vise les 3 champs d’action suivants de la Politique d’aide internationale féministe :

  1. La gouvernance inclusive, qui met l’accent sur le renforcement de l’efficacité, de la transparence et de la responsabilité du gouvernement et du système judiciaire ukrainiens, sur le soutien à une participation accrue des citoyens au processus décisionnel et sur le respect des droits de la personne.
  2. La croissance au service de tous, qui favorise une croissance économique inclusive et une prospérité commune par la promotion de l’entrepreneuriat et la création d’emplois, notamment dans le domaine de l’agriculture.
  3. Le renforcement du pouvoir des femmes et des filles, qui consolide les droits, la protection et le pouvoir des femmes et des filles ukrainiennes en soutenant les organisations de défense des droits des femmes, la participation des femmes à la vie politique et au processus décisionnel, ainsi que les efforts de responsabilisation.

Le Canada s’est également engagé à verser plus de 369 millions de dollars en financement humanitaire depuis le début de la crise en 2014. Ce montant comprend une contribution de 320 millions de dollars en 2022‑2023 pour répondre aux besoins urgents, comme la nourriture, l’eau potable, les services d’assainissement, les soins de santé d’urgence et les abris temporaires.

Liens connexes

Opérations

Le Canada est déterminé à tirer parti de son aide internationale pour soutenir les objectifs de l’Ukraine d’accroître son intégration euroatlantique. Nous veillons également à assurer l’avenir de l’Ukraine en tant qu’État démocratique et fondé sur des règles qui contribue à la sécurité, à la prospérité et à la liberté de tous ses citoyens.

Depuis janvier 2014, nous avons affecté plus de 890 millions de dollars en soutien de toutes sortes à l’Ukraine en recourant à divers moyens, parmi lesquels :

Coopération militaire

En septembre 2015, nous avons lancé l’opération UNIFIER, une mission d’instruction militaire et de renforcement des capacités menée par les Forces armées canadiennes (FAC) en Ukraine.

En plus des contributions apportées dans le cadre de l'opération UNIFIER, le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes (FAC) coopèrent avec les forces de sécurité de l'Ukraine par l'intermédiaire du Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM). Plus de 3 000 militaires ont reçu une formation dans le cadre de ce programme depuis 1993. À l'avenir, l'Ukraine devrait être le principal bénéficiaire des fonds alloués dans le cadre du PICM.

Programme pour la stabilisation et les opérations de paix

Depuis 2014, le Canada a engagé plus de 100 millions de dollars dans des programmes de soutien à la paix et à la stabilisation en Ukraine, par l’entremise du Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP).

Le PSOP est principalement axé sur les initiatives de réforme du secteur de la sécurité et de la défense; sur les efforts de réforme de la police; sur la consolidation de la paix et la résolution pacifique du conflit; sur le soutien au programme sur les femmes, la paix et la sécurité. Par l’entremise du PSOP, le Canada fournit également un soutien à la Mission spéciale d’observation en Ukraine de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) qui a pour but de mieux rendre compte de la situation en matière de sécurité, y compris des violations du cessez-le-feu, et de faciliter le dialogue entre les parties au conflit. Le Canada a aussi soutenu l’effort d’intervention de l’Ukraine dans le cadre de la pandémie de COVID-19 en fournissant de l’équipement de protection individuelle à la police nationale ainsi que des ventilateurs au ministère de la Défense de l’Ukraine pour les hôpitaux.

Depuis 2016, le PSOP a soutenu la réforme de la police en Ukraine, grâce à la mise en place du département de la police de patrouille au sein de la police nationale de l’Ukraine, en tant qu’institution policière entièrement professionnelle et démocratique. Le PSOP a également apporté un soutien direct à la mise sur pied de la première académie nationale de police en Ukraine, ainsi qu’à la création en 2018 de l’Association ukrainienne des femmes dans le maintien de l’ordre.

Programme d’opérations policières internationales de paix et de maintien de la paix

Depuis mars 2015, le Canada a déployé des policiers civils canadiens en Ukraine dans le cadre du Programme d’opérations policières internationales de paix et de maintien de la paix, qui est géré conjointement par Affaires mondiales Canada (au moyen du PSOP), la Gendarmerie royale du Canada et Sécurité publique Canada. Ce programme soutient la réforme de la police ukrainienne par des déploiements de policiers dans 2 missions :

Jusqu’en 2021, le Canada a déployé en moyenne 16 policiers en Ukraine, et ce nombre est passé à 24 au début de 2022. Ce déploiement vise à améliorer la formation des policiers en matière d’enquête et de réponse à la violence basée sur le genre, à mettre en œuvre des modèles de police communautaire et à améliorer les mécanismes internes de responsabilisation et de surveillance. Les agents canadiens ont donné de la formation dans le cadre du programme territorial d’agents de police communautaire et ont coordonné l’élaboration d’un nouveau cours sur la police communautaire pour l’Université nationale Vasyl Stus de Donetsk, entre autres initiatives.

Femmes, paix et sécurité

Le programme Femmes, paix et sécurité (FPS) et le Plan d’action national du Canada sur les femmes, la paix et la sécurité sont au cœur de la politique étrangère féministe du Canada. Le Plan d’action vise à accroître la participation des femmes aux efforts de paix et de sécurité et à faire progresser l’égalité des genres grâce aux programmes, aux politiques et aux efforts de sensibilisation du Canada. En Ukraine, le Canada soutient la mise en œuvre du programme FPS, notamment en appuyant le Plan d’action national de l’Ukraine sur les femmes, la paix et la sécurité ainsi que des initiatives visant à accroître le rôle des femmes dans les secteurs de la sécurité et de la défense.

Partenariats et organisations

Afin de mettre au point des réponses efficaces aux défis mondiaux les plus urgents de l’heure, le Canada et l’Ukraine travaillent dans des forums multilatéraux, entre autres :

Date de modification: