Le gouvernement Harper a poursuivi en 2012 son plan de stimulation du commerce et ouvert de nouveaux marchés

En élargissant les débouchés commerciaux pour les exportateurs canadiens, nous contribuons à la création d’emplois, à la croissance et à la prospérité, explique le ministre Fast.

Le 27 décembre 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a présenté aujourd’hui les principales réalisations en 2012 du plan d’expansion du commerce le plus ambitieux de l’histoire du Canada.

« Les grandes priorités de notre gouvernement demeurent la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme dans toutes les régions du Canada, a déclaré le ministre Fast. C’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour ouvrir de nouveaux marchés et accroître les exportations canadiennes dans les économies et les régions du monde qui se distinguent par leur importance, leur dynamisme et leur croissance rapide. »

En 2012, alors que l’économie mondiale restait vacillante, le Canada a continué à s’opposer aux mesures protectionnistes et à préconiser l’ouverture du commerce, s’érigeant en champion du libre-échange sur la scène internationale. Que ce soit la forte création d’emplois et la solidité de nos assises économiques ou encore le maintien de faibles taux d’imposition et l’offre d’avantages inégalés aux investisseurs, les réalisations du Plan d’action économique du Canada en 2012 sont autant de preuves manifestes des bienfaits réels qu’il procure aux travailleurs canadiens et à leurs familles.

Parmi les grandes avancées de 2012 ayant contribué à créer des emplois et de nouveaux débouchés pour les travailleurs, les entreprises et les exportateurs, mentionnons :

  • l’adhésion au Partenariat transpacifique (PTP) et la participation à la première série complète de négociations;
  • la signature d’une entente prolongeant de deux ans l’Accord sur le bois d’œuvre résineux entre le Canada et les États-Unis, qui assure l’accès au marché américain pour le bois d’œuvre canadien jusqu’en 2015;
  • le lancement d’une première série de négociations avec le Japon en vue d’un accord de partenariat économique;
  • les progrès soutenus dans la négociation d’un accord commercial entre le Canada et l’Union européenne ainsi qu’entre le Canada et l’Inde;
  • l’annonce, par le premier ministre Stephen Harper et son homologue thaïlandaise Yingluck Shinawatra, de l’ouverture de discussions exploratoires entre les deux pays au sujet d’un accord de libre-échange bilatéral;
  • l’obtention du statut d’observateur au sein de l’Alliance du Pacifique, un regroupement de quatre pays latino-américains du bassin du Pacifique, qui affichent une forte croissance;
  • l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange Canada-Jordanie;
  • la sanction royale de la Loi sur la croissance économique et la prospérité — Canada-Panama;
  • le dépôt d’un accord élargi de libre-échange entre le Canada et le Chili à la Chambre des communes;
  • l’achèvement de la Stratégie commerciale mondiale quinquennale, le lancement de consultations pancanadiennes et la désignation d’un comité consultatif qui contribuera à orienter la prochaine phase de la Stratégie;
  • la tenue d’un nombre record de missions commerciales visant à faire avancer les intérêts commerciaux du Canada à l’étranger, notamment en Inde, en Chine, en Arabie saoudite, en Jordanie, en Thaïlande, au Cambodge, aux Philippines, en Russie et en Libye;
  • la réalisation d’une mission commerciale historique en Birmanie et l’établissement d’une présence du Service des délégués commerciaux dans ce pays;
  • les progrès constants de la mise en œuvre des plans d’action Par delà la frontière et du Conseil de coopération en matière de réglementation, qui visent à améliorer la circulation des personnes et des marchandises, et à établir des bases solides en vue de renforcer la création d’emplois et la croissance au Canada et aux États-Unis;
  • la célébration du 25e anniversaire de l’Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis;
  • la poursuite du rôle de premier plan que joue le Canada sur la scène mondiale pour lutter contre le protectionnisme et favoriser une plus grande ouverture du commerce.

« Les initiatives prises par notre gouvernement pour s’opposer aux mesures protectionnistes et pour créer sans cesse de nouveaux débouchés en faveur de nos exportateurs ont été cruciales pour la réussite du Canada, a indiqué le ministre Fast. Grâce à nos efforts, les travailleurs, les entreprises et les exportateurs du Canada, y compris les PME qui forment l’épine dorsale de notre économie, profitent désormais d’un accès préférentiel et d’un avantage concurrentiel réel dans un plus grand nombre de marchés émergents et en forte croissance autour du globe qu’à tout autre moment de notre histoire. »

En moins de six ans, le gouvernement Harper a conclu des accords de libre-échange avec neuf pays, soit la Colombie, le Honduras, la Jordanie, le Panama, le Pérou et les États membres de l’Association européenne de libre-échange : l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Le Canada mène aussi des négociations avec d’autres marchés importants, dynamiques et en essor rapide, dont l’Union européenne, l’Inde, le Japon et les pays membres du Partenariat transpacifique.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information – Les réussites économiques du Canada, champion du libre-échange, en 2012

En 2012, le Canada a fait progresser sur divers plans son programme de création d’emplois et de stimulation du commerce :

Ouvrir de nouveaux marchés

Défendre les intérêts canadiens

Aider les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion et à réussir à l’étranger

Protéger les investisseurs canadiens à l’étranger et attirer l’investissement étranger au Canada

  • Le premier ministre Stephen Harper a annoncé la conclusion des négociations d’accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) avec à la fois le Sénégal et la Tanzanie. En mai, le ministre Fast a annoncé l’ouverture de négociations au sujet d’APIE entre le Canada et le Bénin ainsi que le Burkina Faso.
  • Des négociations sur des APIE sont en cours avec 13 autres pays.
  • Le premier ministre Stephen Harper et le président chinois Hu Jintao ont assisté à la signature de l’APIE Canada-Chine par le ministre Fast et son homologue chinois Chen Deming.

Positionner le Canada pour assurer sa prospérité à long terme

  • Éducation – Un comité consultatif formé de Canadiens éminents a formulé des recommandations afin d’orienter l’élaboration de la Stratégie du Canada en matière d’éducation internationale. Chaque année, les étudiants internationaux injectent annuellement plus de 8 milliards de dollars dans l’économie canadienne et rapportent 445 millions en recettes fiscales au gouvernement, en plus de soutenir quelque 86 000 emplois au pays.
  • Renouvellement de la Stratégie commerciale mondiale – Le ministre Fast a tenu des consultations pancanadiennes et a désigné un comité consultatif afin de renouveler la Stratégie commerciale mondiale du Canada, qui forme l’élément central du plan de stimulation du commerce du gouvernement, fondé sur l’ouverture de nouveaux marchés.

Contribuer au renforcement des liens entre le secteur privé et les entreprises dans les marchés prioritaires

  • Le ministre Fast a annoncé les noms des membres canadiens du Forum des PDG du Canada et de l’Inde. Ce forum de gens d’affaires contribuera à aider les deux pays à atteindre leur objectif commun consistant à faire tripler les échanges bilatéraux.
  • Le ministre Fast a annoncé la création du Conseil commercial Canada-Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), qui aura pour mandat de renforcer la coopération entre le secteur privé du Canada et des pays de l’Asie du Sud-Est. Le ministre a aussi annoncé l’adoption d’un plan de travail pour la période allant de 2012 à 2015 en vue de resserrer les liens sur les plans du commerce et de l’investissement entre le Canada et l’ANASE.
  • Six dirigeants d’entreprise canadiens ont été nommés au nouveau Forum des PDG Canada-Brésil. Ce forum aidera à renforcer les liens sur les plans du commerce et de l’investissement avec l’économie en forte croissance du Brésil.